Recherche avancée
Votre panier >> Identification >> Livraison >> Mode paiement >> Commentaire
Adopté dans le vide




Nous contacter
Auteur :Demortier Christian

Ethica - 00/00/01


Récit autobiographique d'un jeune Indien, adopté par une famille belge à l'âge de deux ans et demi, qui fait le bilan de son adoption à l'âge de trente-quatre ans.
« Mon propos, écrit-il, sera d'apporter un témoignage, aussi objectif que possible, sur le fait d'être tiraillé entre deux cultures, de vivre dans une famille et dans une société qui ont été en décalage avec ma sensibilité d'Indien ».
L'auteur fait donc une analyse critique et de son adoption personnelle et de celle d'enfants étrangers, dans un pays où ils doivent lutter pour faire reconnaître leur personnalité, le contexte social étant qualifié d'hostile.
Il le fait avec lucidité en tenant compte des circonstances particulières entourant sa famille et son milieu, mais il ne peut s'empêcher, à travers les cris de son désarroi, de faire porter le poids de son échec sur ceux-ci.
L'adoption d'enfants étrangers, de marginale qu'elle était autrefois, s'est accrue considérablement en fin de siècle pour des raisons bien connues. Tout en étant la seule solution pour certaines familles, elle revêt souvent un tel caractère d'altruisme qu'il y a risque parfois d'idéalisation, surtout si la préparation de la famille à cet événement majeur est bâclée.
L'auteur est convaincu que ce fut le cas de sa famille et partant, la cause de toutes les désillusions et déceptions pour lui et ses parents, ainsi que celle du ressentiment qui marque encore sa vie.
Partant du thème de l'idéalisation de la part de ses parents, il enchaîne la suite de ses frustrations et de ses échecs, de ses efforts de libération passant par un séjour dans son pays natal pour atteindre de haute lutte un certain équilibre psychologique.
Tout au long de sa narration, l'auteur attribue l'échec de son adoption au manque de responsabilité de sa famille, de l'école, de la société civile à son endroit. Mais il parle peu de sa part de responsabilité personnelle relativement au fait de s'adapter lui-même à son milieu au cours des années.
Toutefois, même s'il ne s'engage pas dans une voie plus universelle, il laisse surgir un problème éthique important pour la génération de ces familles adoptives et les jeunes immigrants qui prennent souche dans des milieux étrangers. Quelles doivent être pour un couple, ou même une famille, les conditions psychologiques préalables à l'accueil et l'épanouissement à long terme d'un enfant originaire d'un pays étranger ? Comment s'assurer que la motivation à l'adoption est saine et susceptible de durer jusqu'à l'intégration normale de l'enfant ? Quelles sont les mesures minimales que doivent prendre les organismes impliqués dans le développement de cet enfant ? Enfin, quelle attention porter à l'enfant qui manifeste des difficultés d'adaptation et dans quel délai ? Quelle est la part de responsabilité croissante d'un enfant et d'un adolescent dans son intégration ?
Telles sont quelques-unes des questions qui se dégagent de la lecture de ce volume et qui concernent l'éthique.
Pascal Parent Rimouski
 

Eaux Vives - 00/03/02


« Déraciné, comment croître et s'épanouir ? » s'interroge Christian Demortier. Indien d'origine, adopté par une famille belge à l'âge de deux ans et demi. Il vit des rapports difficiles avec ses parents adoptifs et la société dans laquelle il grandit, aussi se sent-il en porte à faux, ballotté entre les deux cultures orientale et occidentale.
A dix-neuf ans, il commet un acte qu'il juge répréhensible. Il s'en inquiète et décide de se prendre en charge en partant à la découverte de lui-même, en élaborant des moyens de survie pour reconstruire une identité perdue. Son cheminement intérieur l'amène à revenir sur les traces de sa petite enfance : il retourne en Inde pour la première fois à vingt-six ans.
L'auteur livre son expérience sans détour : la lucidité de sa réflexion, l'acuité de son regard permettent de saisir les enjeux et difficultés de l'adoption à travers les propos du principal intéressé, l'adopté.
Il ouvre surtout le débat de l'adoption d'enfants étrangers et les problèmes posés par les différences de mentalité et de culture.
Son témoignage touchera toute personne adoptée, les parents ou futurs parents adoptifs et, plus largement, le lecteur concerné par le problème de la recherche d'identité.
Christian Demortier est né aux environs de Pondichéry en 1965. Il vit à Bruxelles. Licencié en communication et sciences sociales, il enseigne le français et l'anglais à des étrangers. Il écrit des pièces de théâtre (Le Complexe de Tara, éd. Boréales,Bruxelles,1999).
 

Ganagobie - 00/07/01


"Déraciné, comment croître et s'épanouir ?", s'interroge Christian Dumortier, indien d'origine, adopté par une famille belge à deux ans et demi. Il vit des rapports difficiles avec ses parents adoptifs et la société qui l'entourent.
Son cheminement intérieur le décide à se prendre en charge lui-même, en quête de son identité à construire.
L'acuité du regard de l'auteur nous fait saisir l'enjeu et les difficultés de l'adoption, surtout nous aide à y voir plus clair dans le débat sur l'adoption d'enfants étrangers qui n'est pas sans difficulté.
 

Christus - 04/01


Lâ??auteur, Indien dâ??origine adopté par une famille belge à deux ans, livre sa douloureuse expérience de lâ??adoption : la lucidité de réflexion, lâ??acuité de son regard permettent de saisir les enjeux et difficultés de lâ??adoption.  

notes de lecture.htm - 11/04/01


Adopter un enfant est un geste d'amour qui peut paraître simple. Etre adopté par l'enfant est beaucoup plus compliqué. Sans doute, les parents adoptifs de l'auteur, des gens modestes, ne le savaient-ils pas. Aussi, n'ont-ils pas donné à leur fils, venu de Pondichéry, l'amour que cet enfant souhaitait dans les formes qu'il exigeait. Alors, il s'est mis à s'aimer lui-même, seul, tout seul... Moi, moi, moi, je, je, je.
La confession de cette révolte le conduit à écrire des choses inacceptables. "La Belgique ... Poubelle de l'adoption ! "Cette courte phrase peut être considérée comme une insulte à tant de gens à la fois avides d'amour et emplis du désir d'en offrir, les bras et le coeur ouverts. De l'amour pour un bébé abandonné, blessé dans l'âme, afin qu'il puisse vivre normalement. Un enfant adopté se sent heuerux dans sa prime enfance parce qu'il sait qu'il a été voulu.
On n'a pas cette impression dans le cas de Christian Demortier. Dans son livre, il crache sa déception, il exprime son mepris et sa tristesse pour ceux qui auraient pu, peut-être, l' aider a se sortir de son manque d'amour de sa mère biologique. II reste dans ce livre le récit de sa vie... Moi, moi, moi. je, je, je. Dont le récit de ses amours avec des femmes mûres.
Dommage, le sujet est intéressant et pour ceux qui le connaissent dans leur chair, bouleversant.
 

Enfants de Mekong - 15/03/01
Revue de l'association

Enfant adopté, Indien d'origine, l'auteur raconte la difficile et impitoyable reconstruction d'une identité perdue.
Expliquant les enjeux et les difficultés de l'adoption, les différences de mentalité et de cultures, son témoignage est indispensable pour les adoptants et ceux que concerne l'éducation de l'enfance.